La Gazette de la grande ile

Insécurité

Publié le 17 avril 2018

Notre société vit dans une déstabilisation qui touche presque tous les secteurs de la vie quotidienne. Plus personne n’a une vie saine et normale, car rien ne va. En matière d’insécurité, les habitants vivent dans une angoisse permanente, car les malfaiteurs et leurs actions sont partout. Ces derniers semblent détenir l’autorité et le pouvoir, car le plus souvent ils accomplissent impunément leurs méfaits. La loi dans notre pays n’est pas efficace pour gérer ces différentes situations fréquentes qui s’avèrent tragiques et qui constituent l’une des causes faisant que les mauvaises actions persistent. Les punitions attribuées aux voleurs à la tire n’ont plus sur eux aucun effet. Ils n’ont plus peur de rien, même d’être traduits en justice, car ils connaissent déjà la peine qui leur sera attribuée et leurs droits.  Un vol à la tire a eu lieu samedi dernier vers 19 heures à Antohomadinika. 3 bandits armés ont attaqué 4jeunes qui rentraient chez eux. Les malfaiteurs leur ont demandé de leur donner tous les  objets de valeur en leur possession. Et comme ils avaient sur eux un pistolet PA et une matraque, les victimes et les spectateurs n’ont pu rien faire que de leur céder un téléphone mobile et un porte-monnaie. Deux policiers du commissariat Antaniavo Antohomadinika ont poursuivi les malfrats, mais ces derniers ont pris le raccourci d’Antsalovana et les policiers ont perdu leurs traces. Selon un policier, « de nombreux voleurs ont déjà été arrêtés dans ce quartier, mais il en reste toujours. Il faudrait refonder la loi, car le délai de 3 ou 6 mois imparti pour punir ces bandits ne suffit pas ». Bref, les autorités devraient s’atteler à l’élaboration de la loi applicable à ce méfait, car la population n’a plus aucune chance de vivre en paix et dans l’assurance que rien ne leur arrive. Ce sont les malfaiteurs qui détiennent aujourd’hui tous les moyens et tous les pouvoirs.

Fitiavana A.

 

Lire aussi