La Gazette de la grande ile

Insécurité sur la RN4 et RN6: Les transporteurs menacent de faire la grève

Publié le 21 juin 2018

Le phénomène d’insécurité à Madagascar ne cesse de prendre de l’ampleur et cause la grogne de la population. La presse fait état de toutes sortes d’actes de banditisme tous les jours et aucune région n’est épargnée sur l’ensemble du territoire. Et on sait tous aussi que l’insécurité touche aussi et particulièrement les régions où passent les grands axes routiers, précisément les routes nationales, dont la Rn6 (reliant les Régions de Betsiboka, Boeny, et Sofia à la Diana), la Rn4 (reliant Analamanga à Boeny en passant par le Betsiboka), la Rn13 (reliant Ihorombe et Androy à l’Anôsy) , la Rn10 (reliant les Régions Atsimo Andrefana à l’Androy, etc). Les malfaiteurs sévissent et n’ont aucunement peur des forces de l’ordre. Ces derniers font comme s’ils étaient les maîtres de l’administration publique, comme c’est le cas pour les régions dominées par l’Etat islamique. Les transporteurs opérant sur les routes nationales RN4 et RN6 haussent le ton et menacent de faire la grève face à la recrudescence des actes d’insécurité, ce depuis la mise en place de casseurs de vitesse sur ces axes routiers. Ils donnent un délai de 72 heures aux autorités compétentes pour enlever ces casseurs de vitesse. Bref, de jour en jour, il n’y a plus un endroit où la population peut travailler en toute quiétude. Les dirigeants n’ont jamais su maîtriser le phénomène d’insécurité et prendre les mesures adéquates pour amoindrir les actes de banditisme dans les différentes régions de la Grande Ile. Au contraire, le phénomène ne fait que s’empirer comme si l’on vivait dans un pays sans Etat.

Nandrianina

Lire aussi