La Gazette de la grande ile

Madagascar- UNFPA: Revue semestrielle du programme de coopération

Publié le 29 juin 2018

Dans le cadre du 7ème programme de coopération entre Madagascar et l’UNFPA, ils sont arrivés à l’heure du bilan à la moitié de l’année fiscale 2018. La revue semestrielle 2018 du programme de coopération entre Madagascar et UNFPA qui s’étend de 2015 à 2019 se tient le 28 et le 29 juin 2018 à l’hôtel Panorama à Andrainarivo. Cette revue servira à mettre en lumière les impacts du programme, les leçons apprises et les ajustements afin de permettre aux activités d’appui d’atteindre les bénéficiaires et d’améliorer la qualité de vie des femmes et des jeunes, et d’assurer en même temps l’accès aux droits reproductifs pour tous. La tenue des panels de discussions pendant toute la journée du 28 juin fera ressortir les défis et les réajustements nécessaires afin que le programme de coopération entre Madagascar et l’UNFPA contribue à l’atteinte des résultats transformateurs suivants d’ici 2030: l’élimination des décès maternels évitables, l’élimination des besoins non satisfaits en matière de planification familiale, l’élimination des violences basées sur le genre et les pratiques néfastes y compris les mariages d’enfants. Les principaux résultats pendant le cycle de programme, à une année de sa fin concernent notamment la santé de la reproduction, les adolescents et les jeunes. Cela à travers la stratégie de proximité pour ne laisser personne de côté, les cliniques mobiles, les stratégies avancées et les tuk tuk médicalisés utilisés pour atteindre les populations les plus marginalisées. 1.900.000 femmes, adolescent(es) et hommes des populations affectées par les catastrophes ont eu accès à des services gratuits et de qualité grâce à l’activation du Dispositif Minimum d’Urgence (DMU). L’activation du DMU a également été accompagnée par le renforcement des capacités de résilience du système de santé (médicaments, équipements médicaux, réhabilitation des blocs opératoires et maternités). En ce qui concerne le volet Violence Basée sur le Genre: 19914 victimes de Violences basées sur le Genre ont bénéficié de prise en charge dont 3290 pour le 1er semestre 2018. Ces personnes sont le plus souvent battues par leur compagnon, agressées psychologiquement, abusées sexuellement ou victimes de violence économique.505 femmes réparées de la fistule obstétricale ou survivantes d’une violence basée sur le genre ont bénéficié d’une réinsertion socio-économique, dont 12 pendant le premier semestre 2018.1596 ménages et individus ont été sensibilisés sur le mariage des enfants pendant le premier semestre 2018.

Nandrianina

Lire aussi