La Gazette de la grande ile

Direction communale: Mise en place des standards de services

Publié le 10 août 2018

Lutter contre la corruption reste un enjeu majeur pour le développement de Madagascar où le fléau ne cesse de progresser. Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco), conscient de l’ampleur que prend la corruption, fait de son mieux pour mener la lutte, mais le phénomène de la corruption est omniprésent dans la Grande Ile. La lutte ne peut être effective que si tout le monde se sent responsable et prend part à la lutte. Au niveau des communes, la mise en place des standards de services devient plus que nécessaire pour promouvoir la bonne gouvernance locale  en vue d’une meilleure qualité de service et du renforcement de la participation citoyenne dans la gestion des services. Un atelier s’est tenu à l’hôtel Le Pavé hier dans le cadre du projet Développement Communal Inclusif et Décentralisation (Prodecid) dont l’objectif est de mettre en place des standards de services dans la direction communale. L’année dernière, 10 communes ont été ciblées. 10 autres nouvelles communes de la région d’Analamanga recevront l’appui du Bianco et du Prodecid cette année, dans la mise en place de standards de services dans le secteur éducation et santé. Il s’agit de : Sabotsy Namehana, Masindray, Anjeva Gara, Ambohimangakely, Mantasoa, Ampanefy, Ambohijanaka, Ampitatafika, Ambohidratrimo, Mahintsy. Toutefois, le suivi des activités menées au profit des 10 anciennes communes (Fenoarivo, Andranonahoatra, Anosizato Andrefana, Alasora, Manjakandriana, Ambalavao, Merimandroso Ivato, Anosiala, Talata Volonondry et Bongatsara) ayant déjà bénéficié de cet appui se poursuit.

Jean Riana

Lire aussi